HAUT DE SITE

Agriculture de conservation

Sepac soutient l’agriculture de conservation

 

Les enjeux de l’agriculture de conservation

L’agriculture de conservation est un ensemble de pratiques agricoles durables et respectueuses de l’environnement. Ces dernières reposent sur une rotation des cultures et une perturbation minimale des sols, associées à la mise en place d’un couvert végétal permanent. Cette méthode a pour objectif d’augmenter la fertilité des sols et la biodiversité, de minimiser le recours aux intrants et à la mécanisation, tout en conservant des niveaux de rendement élevés.

En Franche-Comté, ces nouvelles pratiques agronomiques ont trouvé une application concrète sur près de 20 000 ha. Serge Augier, le responsable de la région est fortement investi dans l’agriculture de conservation. Il s’emploie depuis une vingtaine d’années, à sensibiliser ses clients agriculteurs et à les accompagner dans la mise en place de ces nouvelles pratiques agricoles.

Zoom sur le « semis direct sous couverture végétale »

Après le semis direct, le « semis direct sous couverture végétale » est une des nouvelles techniques qu’abordent aujourd’hui, les agriculteurs de Franche-Comté ayant choisi de pratiquer l’agriculture de conservation, avec l’expertise technique de Sepac.

Cette technique consiste à semer une plante intermédiaire destinée à enrichir le sol et à servir de couvert à la culture principale. À la fin de leur cycle de vie, ces plantes intercalaires forment un paillage sur lequel l’agriculteur peut semer directement, sans labour, ni travail du sol.

La finalité est de limiter un peu plus encore, l’emploi de produits de santé végétale, tout en augmentant la productivité de l’exploitation.

Pour promouvoir cette technique agricole et environnementale, 70 exploitations (15 000 ha) de la région Franche-Comté et de sa périphérie (Bourgogne-Rhône-Alpes) se sont associées au sein d’un GIEE [1] baptisé " du Sol Eau Soleil ". L’association animée par Serge Augier, est reconnue officiellement par le Ministère de l’Agriculture et bénéficie du soutien actif de Sepac.

[1] Groupement d’Intérêt Économique Environnemental

Partager cette page